Paroisse du
Bienheureux
Louis-Zéphirin
Moreau

Patrimoine religieux

Grange à dîme

La communauté de Sainte-Gertrude est une des rares à avoir encore sa grange à dîme et, de surcroît, dans un état de conservation très enviable.

La grange à dîme avait deux fonctions principales.  D’abord, elle permettait d’accueillir les dîmes  des paroissiens payées en nature (foin, avoine, grains…) plutôt qu’en argent.  En effet, les paroissiens moins argentés pouvaient donner une partie de leurs récoltes pour la dîme.  La seconde utilité de la grange, habituellement accompagnée d’une étable, est d’assurer un logis pour le cheval utilisé pour les déplacements du curé et des vicaires durant l’été en boguet (ou cabriolet) et durant l’hiver en traîneau. La grange servait également de garage ou de hangar pour mettre à l’abri les voitures.

En général, l’étable abritait un cheptel de quelques vaches, de poules, de porcs… pour la consommation des gens habitant le presbytère, en plus du cheval évidemment. Le curé engrangeait sa récolte de foin et de grain pour nourrir ses animaux grâce à la dîme.  Les surplus de dîmes en nature pouvait être vendus par le curé.

Nous avons très peu de détails sur la construction de cette grange à dîme. Si vous êtes en possession de renseignements sur cet immeuble, vous êtes invités à en faire part à notre curé ou à un des membres du Conseil de la Fabrique, soit Mme Claire Désilets ou Monsieur Jean-François Papillon.

Merci de votre collaboration.

Texte: Laurent Deshaies Sainte-Gertrude

En savoir plus ...