Paroisse du
Bienheureux
Louis-Zéphirin
Moreau

Patrimoine religieux

Notre église

Église de Saint-Sylvère

La construction de l'église débute en 1915 et l'évêque de Nicolet bénit le temple le 29 juillet 1917.

C’est l’architecte Louis Caron junior qui fait les plans du bâtiment et qui assure la bonne exécution des travaux. La façade extérieure est de style néo-roman et l’intérieur de style renaissance italienne.

Les deux tours extérieures rappellent la légende de St-Sylvère, martyr et pape exilé en 538 sur l’île déserte de Pontia, près de la côte italienne, enfermé dans une tour, il meurt de faim sur cette île déserte.

L'ensemble des œuvres de l'église qui comprend le maître autel, la chaire, les autels latéraux, les balustrades, le baptistère, la banquette, les boiseries du sanctuaire, et les tables pour le service liturgique a été confectionné par les sculpteurs et les artisans des ateliers Caron de Nicolet.

Au milieu de la voûte, à partir du haut du chœur et suivant le centre qui nous amène au dessus de l’orgue, il y a sept gloires: les instruments de la passion, la colombe, le calice et le ciboire, le cœur de Marie entouré de roses et le cœur de Jésus entouré d’épines, le triangle pour la trinité les tables des dix commandements et la lyre, symbole de la musique céleste.

Les cadres du chemin de la croix sont aussi confectionnés par les artisans des Caron, nous ignorons cependant qui à produit les gravures illustrant chacune des scènes de la passion. Les quatorze stations mentionnent les noms des familles ou des personnes qui ont donné pour ériger ce chemin de croix. Il faut comprendre ici, les familles de St-Sylvère.

Au dessus de l’autel de la Vierge Marie, nous apercevons une peinture qui évoque l’apparition de la Vierge à Fatima, en haut de l’autel de St-Joseph, c’est une représentation picturale de la Sainte-Famille dans l’atelier de Joseph. Ces deux toiles ont été peintes au début des années 1960 par un artiste italien de Montréal. C’est grâce aux dons de deux particuliers que ces œuvres s’ajoutent à la beauté de l’église entre 1962 et 1964.

L’orgue est installé en 1928, par les fils des frères Casavant. C’est un orgue à traction pneumatique ou tubulaire. On compte dix jeux pour cet instrument. Avant l’électrification des campagnes, la soufflerie de cet orgue était actionnée manuellement. Les cloches sont achetées et montées au clocher en 1928. La Fa 2166 livres, la Sol 1550 livres et la La 1070 livres pour un poids total des cloches d’environ 4786 livres. Environ 2175 kilos. Ces cloches ont été fabriquées en France à la Fonderie Paccard à Hannecy-le-Vieux dans la Haute-Savoie.

Il faut mentionner en terminant que la balustrade de communion et la chaire ont été préservées des changements du renouveau liturgique par l’intervention de Mme Françoise Gaudet-Smet, journaliste bien connue, résidente de St-Sylvère, qui a sensibilisé le Conseil de la Fabrique sur l’importance de respecter tout ce qui fait la beauté de ce lieu de culte.


Pierre Proulx, ptre, curé

Renseignements puisés dans la recherche de
Mme Monique Manseau aux archives de la paroisse.