Paroisse du
Bienheureux
Louis-Zéphirin
Moreau

Mort Mgr Moreau - 1901-05-24

Il y a maintenant 110 ans, soit le vendredi 24 mai 1901, décédait à l’âge de 77 ans, Mgr Louis-Zéphirin Moreau, 4e évêque du diocèse catholique de Saint-Hyacinthe, de 1875 à 1901. Né à Bécancour, le 1er avril 1824, ordonné prêtre à Montréal le 19 décembre 1846, nommé évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe le 19 novembre 1875 par le pape Pie IX, il est sacré évêque à la cathédrale de Saint-Hyacinthe par Mgr Elzéard-Alexandre Taschereau, archevêque de Québec, le 16 janvier 1876. Il est béatifié à Rome par le pape Jean-Paul II, le 10 mai 1987.

Un communiqué provenant de l’abbé Pierre-Zéphirin Decelles, secrétaire de l’évêché, fut envoyé notamment aux journaux locaux : « Évêché de Saint-Hyacinthe, le 24 mai 1901. – L’illustrissime et révérendissime Seigneur Louis-Zéphirin Moreau, évêque de Saint-Hyacinthe, décédé ce soir à 5 heures, était membre de la Société d’une messe, et faisait partie de la Société Ecclésiastique du diocèse de Saint-Hyacinthe (La Caisse). Ses funérailles seront célébrées jeudi prochain, le 30 du courant. La translation de ses restes, de l’évêché à la cathédrale, aura lieu la veille, à 4 heures du soir. » Journal La Tribune, Saint-Hyacinthe, samedi 25 mai 1901 : « Feu Mgr L.-Z. Moreau. – Muni des sacrements de l’Église, Mgr Louis-Zéphirin Moreau a rendu son âme à Dieu, hier à 5 heures du soir.

Mgr Moreau est mort! Telle est la lugubre parole que répètent en ce moment toutes les lèvres. La cité pleure cet évêque dont la haute vertu et la surnaturelle sagesse attiraient sur elle les regards sympathiques, l’admiration et presque l’envie de toute l’Église du Canada. »

Journal Le Courrier de Saint-Hyacinthe, mardi 28 mai 1901 : « La nouvelle du décès de notre évêque fut bientôt répandue par toute la province. Dès le même jour, les télégrammes arrivaient exprimant des regrets et des condoléances. […] Le deuil est répandu partout à Saint-Hyacinthe. Les drapeaux flottent à mi-mats sur les édifices publics. La foule se presse continuellement auprès des restes de notre vénérable défunt; les malades, les infirmes se font conduire auprès de lui, baisent dévotement son anneau pastoral, et lui demandent la santé et la force dans leurs peines.

Le corps de Mgr est exposé dans le salon de l’évêché qui sous ses ornements unis sévères, offre un cachet spécial.

Jeudi après-midi, après les funérailles, aura lieu la cérémonie d’intronisation de Mgr Maxime Decelles nouvel évêque. Lors de la cérémonie de la translation du corps de Mgr Moreau, de l’évêché à la cathédrale, une procession fut organisée dans les rues de la ville. Le Courrier du 30 mai publie les grandes lignes de l’événement : «Il était très consolant de voir l’empressement général de toute la population à orner les résidences privées, les édifices publics, les fabriques, les magasins sur le parcours que devait suivre le cortège funèbre. Des banderoles noires s’enroulaient autour des arbres, autour des colonnes, à travers les rues, sur les maisons. Le temps de le dire et les rues sur le parcours avaient changé d’aspect et prenaient un caractère sombre. Les bureaux du Conseil de Ville disparaissaient sous les tentures de deuil courant de la toiture jusqu’en bas. Devant les bureaux du Courrier, on pouvait lire l’inscription suivante : Riche il entre dans le Ciel. À plusieurs endroits sur le parcours on pouvait voir le portrait de notre regretté défunt. Dès avant 4 heures, la rue Girouard devant la cathédrale offrait un mouvement que l’on ne rencontre que lors des grandes processions. Les élèves des différentes communautés, les diverses sociétés de la ville, groupées à la suite de leurs drapeaux attendaient l’heure du départ. À 4 heures, les cloches de la cathédrale sonnèrent. Les élèves des soeurs de Saint-Joseph, suivis de la communauté, ouvraient la marche avec leur bannière. Les élèves du Séminaire et leurs professeurs récitaient le chapelet. Son Honneur le maire Richer, le Conseil de Ville, les Juges et tous les principaux citoyens de la ville suivaient le corbillard. Arrivé à la cathédrale, le corps fut déposé dans le choeur. » Après ses funérailles célébrées le 30 mai, Mgr Moreau fut transporté dans les caveaux de la cathédrale et inhumé sous l’autel Sainte-Anne.

Texte tiré du Courrier de St-Hyacinthe

2011-06-09

En savoir plus ... Homélie de St-Jean-Paul ll